Inscrivez-vous gratuitement et diminuez drastiquement les pubs !

Faites de nouvelles rencontres sur Rendez-Vous.be
meet, like, love
Communauté
Sexo
Psycho
Tendances
Amour
Tous nos articles
Les amis : ces entremetteurs avisés
Trouver l’amour en retournant sur les bancs de l’école
Comment réussir au mieux sa rentrée amoureuse ?
Partir en vacances avec des couples, quelle attitude adopter ?
Quels sont les lieux de vacances à privilégier pour rencontrer quelqu’un ?
Pourquoi l’été est-elle une saison plus propice aux rencontres ?
Le célibat est-il toujours tabou ?
L’attirance physique est-elle scientifique ?
À la conquête des zones érogènes
Les mariages, l’occasion de faire de nouvelles rencontres ?

Le célibat est-il toujours tabou ?

Le célibat est-il toujours tabou ?
Psycho  


Bien qu’il soit bien plus accepté et largement répandu dans nos sociétés occidentales et ce jusqu’à un âge avancé, le célibat reste un sujet sensible. Selon les cercles sociaux, les personnalités et les désirs, les célibataires sont tour à tour des indépendants respectés ou des solitaires émotionnellement instables. Amusé ou condescendant, le regard que l’on porte sur le célibataire n’est pas tout à fait anodin.
NON car… Le célibat est rentré dans les mœurs. Même si le couple reste une norme bien ancrée, le fait d’être seul(e), par choix ou faute de rencontres satisfaisantes, n’est plus considéré comme une totale aberration. La réussite professionnelle et l’indépendance sont aujourd’hui érigées au rang de mérites. L’amour est une réussite parmi d’autres et ceux qui décident de ne pas en faire leur priorité ne sont pas pointés du doigt. La poursuite d’un bonheur individuel est d’ailleurs la principale excuse des célibataires endurcis. Selon eux, avant de trouver l’amour, mieux vaut se trouver soi-même, atteindre certains de ses objectifs et réaliser quelques-uns de ses rêves. Épanouissement ne rime plus seulement avec amour et famille. Raison pour laquelle les célibataires sont nombreux et leur moyenne d’âge bien plus haute qu’auparavant. Car si les jeunes représentent encore le gros du troupeau, toutes les catégories sont désormais concernées. Comme le couple n’est plus sacré, les ruptures sont monnaie-courantes et n’étonnent plus personne. Ainsi, un célibataire de plus de 50 ans avec enfants n’a rien de plus extraordinaire qu’un éternel célibataire de moins de 30 ans. OUI car… Pour beaucoup encore, le célibat relève d’un échec. Pressions sociales et parentales continuent de peser sur nos vies sentimentales. Parce qu’elles n’ont pas toute leur vie pour être mères, les femmes sont les premières à en pâtir. Ainsi, la nécessité de s’accoupler, de fonder une famille et d’être heureux avec une tierce personne pèse plus ou moins consciemment sur nos trajectoires. Comme la solitude n’est pas le propre des êtres humains, un célibataire attire encore à lui suspicions et interrogations. Pour un homme, on dira qu’il craint l’engagement et que son immaturité le pousse à choisir une vie sans attache. Pour une femme, on dira qu’elle est trop exigeante ou bien trop réservée. Peut importe les raisons évoquées, un célibataire de longue durée cache quelque chose. D’où cette question qui revient souvent dans la bouche des heureux binômes : « comment se fait-il que tu sois encore seul(e) ? ». La réponse ? Si vous êtes célibataire, c’est sûrement que vous n’avez pas rencontré celui ou celle qui vaille la peine que vous changiez votre statut.


Pour le/la trouver, n’hésitez pas à vous inscrire sur www.rendez-vous.be.

Inscription gratuite et immédiate